6332 Une Gay Pride non officielle et non protégée aura bien lieu demain à Saint Pétersbourg. | Hidden

La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

Hidden
Un blog Yagg
Dernier Billet
Non classé | 06.07.2012 - 19 h 38 | 2 COMMENTAIRES
Une Gay Pride non officielle et non protégée aura bien lieu demain à Saint Pétersbourg.

La communauté LGBT est en ébulition aujourd’hui à Saint Pétersbourg. Après avoir déclaré que « la Gay Pride aura bien lieu, légale ou non » Yury Gavrikov a tenu à organiser une conférence de presse dans un hotel du centre de Saint Pétersbourg afin d’organiser l’événement de demain. Les différente associations LGBT, notamment moscovites se sont mises d’accord pour organiser la Gay Pride dans le lieu et à l’heure convenue quelqu’en soit le prix. Ils attendent quelques « douzaines de personnes » selon Gvarikov. L’événement n’étant pas autorisé, la police ne sera pas là pour le protéger et les manifestants s’exposent donc à de sérieux risques de violences de la part de groupes nationalistes qui sont malheureusement toujours en première ligne à chaque fois qu’un événement LGBT est organisé en Russie. Nicolaï Alekseev, la figure du militantisme coup-de-poing en Russie sera également présent.

 

L’association Vykhod, qui ne fait pas partie de l’organisation de la Pride a tenu ce soir une réunion avec ses membres afin de mettre en place une stratégie pour protéger les militants et se mettre d’accord avec Gavrikov sur les actions à mener: viser les médias qui peuvent appuyer la cause, contacter les forces de police, organiser « l’après pride »…

 

Nous assistons ici à deux approches à la fois opposées et complémentaires: D’un côté, Gay Russia, organisation moscovite menée par le charismatique Alekseev, qui privilégie les actions plus provocatrices permettant un écho à l’international mais préjudiciable en Russie. La Gay Pride est vue comme une manifestation excentrique et perverse venue d’occident. Et de l’autre le Russian LGBT network dont fait partie Vykhod, qui privilégie des actions plus organisées, mieux protégées mais également moins médiatisées, dans une optique de sensibilisation diffuse de la population. Vykhod ne soutient pas cette gay pride pour plusieurs raisons, la première étant le danger évident auquel s’exposent les militants, la seconde, qui découle de la premiére est une question d’image. Que vont penser les quelques passants qui vont voir un petit groupe (20-30?) de LGBTs qui se font disperser, soit par les groupuscules nationalistes, soit par la police et bien souvent par les deux, en quelques minutes ? Pour l’opinion russe, ces militants ne sont que quelques irréductibles provocateur, et cela n’arrange guère l’image déjà bien terne des LGBTs en Russie.

 

(Polina Savtchenko (au centre) et Nicolaï Alekseev (à gauche) lors d’une réunion générale des associations LGBT Russes tenue l’année dernière à Moscou )

 

Polina Savtchenko a accepté de répondre à quelques unes de mes questions dans une interview vidéo que je posterai ce soir ou demain. Elle explique extraordainrement bien la situation et l’impasse dans laquelle se trouve la communauté LGBT face à cette Gay Pride. Elle explique également l’ampleur des risques que les militants encourent. D’autres critiques ont d’ailleurs fusé lors de la réunion tenue par Vykhod: si la Gay Pride n’a pas d’autorisation officielle, pourquoi s’obstiner à l’organiser dans le lieu initialement prévu: un parc légèrement excentré au lieu de le faire en plein centre, où passent citoyens et touristes et où caméras de surveillance et policiers de garde peuvent intervenir pour protéger, même succintement les militants ?

Quant à moi, je serai présent demain pour filmer la Gay Pride Saint Pétersbourgeoise, j’irai accompagné et ne m’incluerai pas dans le défilé. J’ai la chance de pouvoir courir vite et je vous enverrai une vidéo j’espère pas trop sanglante dans l’après midi. J’écrirai également un nouvel article si je ne me retrouve pas dans un hôpital ou une prison russe :p

LES réactions (2)
Une Gay Pride non officielle et non protégée aura bien lieu demain à Saint Pétersbourg.

ajouteZ VOTRE réaction
Publicité