6332 Hidden

La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

Hidden
Un blog Yagg
Non classé | 08.01.2013 - 15 h 20 | 0 COMMENTAIRES
La Promesa

Je déterre ce blog en postant un film que j’aurais dû poster il y a fort longtemps.

L’année dernière (avant mon été en Russie donc), j’étais en erasmus à Grenade en Espagne, et, étant grand fan d’Almodovar, je me suis lancé pendant un an dans une école de cinéma. J’étais également bénévole pour « NOS » l’organisation LGBT de Grenade.

Un jour, Cristobal, un bénévole également, agé d’une cinquantaine d’années et assez silencieux vient me voir à ma surprise et m’explique qu’il a écrit un scénario pour un spot contre le SIDA, et me demande de le réaliser. Je n’avais alors réalisé qu’un petit court métrage « Les Zazous » que je posterai peut être un jour à l’occasion.

Je reçois donc le scénario, mais ne suis pas totalement convaincu, jusqu’à ce qu’un jour, Cristobal m’explique que ce scénario, c’est son Histoire, et que lui même est séropositif. C’est choc, un poids sur mes épaules, mais du coup, je me lance dans ce projet.

J’ai la chance de rencontrer à Grenade un jeune garçon aussi talentueux que merveilleux, un petit oiseau débordant d’énergie: Ismael Roman, et plus tard, je déniche in extremis (ie: 2 jours avant le tournage), un acteur pro en devenir: l’Italien Roberto Manzarí.

Entouré d’amis formidable, dont la Russe Natalia (caméra), Jorge (son) et Lucile (mon bambou à moi), on passe 5 jours à tourner, à échanger, bref, à vivre une aventure formidable pour la réalisation de ce film: La Promesa.

 

Vous trouverez sans doute beaucoup à redire sur ce film, moi même je n’en suis pas completement convaincu, il y a des problèmes de son, le scénario est tout de même un peu plat. mais je crois que comme moi, vous tomberez amoureux des acteurs, et (peut être) de la musique (^^)

¡ Que disfrutéis !

http://www.veoh.com/watch/v42696543ZNH6mxfB
La Promesa – Sous titres Français

Non classé | 28.08.2012 - 21 h 04 | 0 COMMENTAIRES
J’ai participé à un Talk Show Russe: Milonov/Madonna sur Canal 5

Aujourd’hui, je suis allé avec quelques collègues de l’association Vykhod à un talk show très populaire à Saint Pétersbourg: « Open Studio » sur le canal 5.

Vous pouvez voir l’émission ici, et pour mes fans, vous pouvez m’entrevoir au second rang :p

« Open Studio 28 Aout en russe »

Le sujet du jour qui fait beaucoup débat dans la ville: La loi de propagande gay et l’amende de 10 millions de dollars (oui, 10 millions !) que devrait payer Madonna pour avoir fait de la « Propagande gay » pendant son concert de Saint Pétersbourg.

Je suis arrivé devant les studios avec quelques amis, dont mon colloc Andreï, des collègues de l’association Vykhod, des membres du parti d’opposition « Yabloko » (parti libéral démocrate), des membres de l’alliance hétérosexuelle pour la cause LGBT et beaucoup BEAUCOUP de fans de Madonna et de gays, et ÇA, ça fait plaisir.

Ils étaient tous ici pour débattre contre Milonov qui était l’invité de marque de ce talk show houleux. On entre, contrôle des passeports, je suis évidemment le seul étranger et je discute avec le Docteur Evgeny Nedzelsky, un chrétien démocrate très ouvert à la cause LGBT et fermement opposé à la politique de Milonov. Il a confirmé mes pensées:

La Russie, bien qu’étant laïque connaît un regain religieux depuis la chute de l’URSS (oú pratiquer l’Orthodoxie était interdit). Un regain religieux dont Poutine se sert pour donner à son pays un lien social, sous l’impulsion de 5% d’Orthodoxes fondamentalistes, afin d’asseoir son pouvoir et contrer l’opposition (qui n’est évidemment pas religieuse, et souvent menée par les associations de défense des droits de l’Homme et des LGBTs). Le Docteur Nedzelsky m’a également expliqué pourquoi l’amende de Madonna s’élevait à 333 millions de roubles: « Tout simplement parce que 333 est la moitié de 666, qui est selon eux, le nombre de Madonna la satanique »… Ils ont justifié ce chiffre astronomique qui ne correspond à aucun appui juridique (les amendes pour propagandes gay ne s’élèvent pas à plus de 500 000 roubles – 12 000 euros) par le dommage moral que Madonna leur aurait causé en faisant danser des prètres dénudés, gay et en talons avec des croix (oh grand Dieu !)

Voici la vidéo oú Madonna « s’amuse » avec les symboles de l’Orthodoxie {Apparté fan: C’est peut être la meilleure intro de concert que Madonna ait proposé, c’est juste jouissif} Girl Gone Wild: Intro MDNA Tour

Ils s’insurgent bien évidemment aussi contre le discours prononcé par Madonna en faveur de la communauté homosexuelle

Discours de Madonna pendant son concert de Saint Pétersbourg (on voit mon drapeau ! :p )

 

On entre dans le studio, ma première expérience TV dans un talk show ! On nous place, garçons d’un côté et filles de l’autre. Au premier rang des hommes, le Docteur Nedzelsky, un représentant de l’organisation du concert de Madonna, un clown communiste (oui oui :p ), des membres de Russie Unie et un prêtre. Quand Milonov est entré, il y a eu un grand silence. Il est arrivé avec sa perruque blonde, ses yeux de bouledogue hargneux et son étrenel air de cochon.

Charmant Monsieur:

 

Il a salué le prêtre d’un baiser sur la main et d’un signe de croix et il s’est assis devant moi, et ce pauvre Andreï, mon colloc, a ressenti toute ma concentration de rage dans son avant bras que j’aggripais avec mes ongles. Quand un garçon demande à la présentatrice pourquoi on sépare ainsi garçons et filles, Milonov répond que c’est « une question de principe » ce à quoi une activiste lesbienne lui a répondu dans un russe plus ou moins poli qu’elle lui foutait ses principes au… (pardon, je ne veux pas devenir vulgaire).

 

Le débat a commencé par un reportage sur le concert que Madonna que la salle a chaudement applaudi au moment oú le reportage couvrait son discours. On recevait également en direct de Moscou les correspondant de la chaîne qui décryptaient ce que les internautes pensaient sur facebook, twitter et Vkontakte (le facebook russe), un des internautes a ainsi dit que « Milonov devait surement être un gay frustré pour avoir autant de haine envers les LGBT ». Effusions de rire dans la salle !

 

Le débat a ensuite commencé et il a été houleux, surtout hors du temps d’antenne quand la présentatrice à choucroute n’avait plus le monopole du micro. Ça a d’abord commencé sur l’amende de Madonna, l’organisateur et tous les fans qui étaient allé au concert (c’est à dire plus de la moitié de la salle) ont montré leur billet pour prouver que le concert était bel et bien interdit (ou déconseillé) aux moins de 18 ans, évitant ainsi à Madonna d’être arrêtée pour « propagande gay auprès des mineurs ». Le débat a ensuite continué sur la loi de propagande. Milonov a parlé de « valeurs morales » et que la Russie devait se protéger des « idéologies malsaines venues de l’étranger », il a ajouté que les gays le dégoutaient… C’est réciproque cher monsieur. Une jeune fille vétue d’un tee shirt de Madonna fan-made « I’m A Sinner » {que j’aimerais bien me procurer}  hmm… a rétorqué qu’on ne pouvait pas faire des lois sur le simple prétexte qu’on aime pas quelque chose, elle a été fortement applaudie. Le prêtre a préché dans un bougonnement inaudible et illuminé la bonne parole  en estimant qu’être gay était un pêché (boooouuuuh … dans la salle), mais personne n’a beaucoup réagi à ses propos finalement pas très utiles. Le Docteur Nedzelsky (un bon bonhomme 🙂 ) a rétroqué que lui aussi était chrétien mais que sur 3114 versets de la Bible, seuls 2 concernaient la prohibition de l’homosexualité MASCULINE, et qu’il serait temps de s’ouvrir un peu.

 

Nikolaï Alexeev, le plus célebre activiste gay de Russie parlait lui aussi en direct depuis Moscou, il a dit que le Show de Mamie avait été très bon (héhé), que c’était une bonne politicienne (héhéhé) pour avoir supporté Timotshenko à Kiev et les Pussy Riot à Moscou, mais qu’il était personellement en faveur d’un boycott et qu’il n’était ainsi pas d’accord avec son discours (What the Fuck ? … bref, passons)

 

PAUSE PUB

 

Là ça commence à s’echauffer entre les deux camps (le notre étant bien plus représenté), une jeune trans arrive, elle est applaudie par nous tous, mais Milonov lui crie de venir s’asseoir du côté des mecs, elle lui a lancé un air glacial à la Madonna (dont elle s’est targué plus tard d’être le sosie…), s’est assise et l’a provoqué du regard du genre « If you have a problem, I don’t give a… » You go girl !

C’est à ce moment là que j’ai assisté à un dialogue très drôle entre Andreï et Milonov. (Andreï avait travaillé dans l’humanitaire et avait aidé les populations sinistrées après les innondantions dans la région de Timsk.)

Andreï: J’ai aidé après le sisnitre de Timsk

Milonov: Vous êtes un bon garçon, c’est bien que ayez aidé nos autorités

Andreï: et je suis gay

Milonov: Ah ! On a pas besoin de l’aide de gens comme vous, les gays ne sont pas des êtres humains.

… Voilà le niveau de haine qui habite ce bien pauvre député

 

Mais le débat continue !

 

Cette fois, la parole vient plus aux organisations gays et aux fans qui se sont fait beaucoup applaudir en démontant la loi. Le communiste avec de grands gestes et des éclats de voix assez clownesque a dit « sous le communisme, il n’y avait ni Madonna, ni gays, et tout le monde se portait pour le mieux, et vous Milonov, au lieu de tant perdre votre temps à vous occuper des homos, vous feriez mieux de vous occuper de la pauvreté dans notre ville » sur ce dernier point il n’avait pas tort.

Malheureusement, et je me sens un peu inutile là, mes collocs ont eu beau essayé de m’expliquer le maximum de choses sur ce débat, je n’ai pas tout compris. Mais à la fin, je crois que les ONG LGBT ont remporté quelques points, ce qui ne peut être que bénéfique pour l’opinion publique, bien que, en regardant le site de l’émission du site, 58% des internautes estiment que les revendications de la Madone sont « une connerie » contre 29% qui l’estiment « justifiée ».

Non classé | 11.08.2012 - 10 h 27 | 9 COMMENTAIRES
Madonna accusée pour avoir fait de la « Propagande Gay »

Après l’hommage que Madonna a fait pour la communauté LGBT jeudi 9 aout à Saint Pétersbourg, Vitali Milonov, l’auteur de la loi homophobe et une association de familles porte plainte contre Madonna pour avoir fait de la propagande gay devant des mineurs. Ces derniers n’auraient pas dû entrer, mais d’après certains témoins on aurait aperçu plusieurs enfants de moins de 12 ans.

Madonna pourrait devoir payer une amende de 1 200 € et les organisateurs de 12 000 €

Non classé | 10.08.2012 - 05 h 49 | 12 COMMENTAIRES
L’incroyable hommage de Madonna aux Gays de Saint Pétersbourg.

Elle l’a fait, et elle l’a fait fort.

 

Je ne vais pas parler de mon expérience personnelle, même si ce fut, à mille égards un des plus beaux moments de ma petite vie. Madonna l’avait promis, elle a rendu hommage à la communauté gay avec une force qui dépassait mes espérances.

 

Un hommage multiple:

-Bracelets: Avant hier soir, Madonna annonce sur facebook que des bracelets roses seront remis à tous les fans à l’entrée de la salle. Avant le concert, un message en Russe indique que tous ceux qui soutiennent la communauté LGBT lèvent leur bras avec leur bracelet au moment oú Madonna l’indiquera. Madonna a demandé à ce que tous lèvent leur bracelets à l’issue du discours, elle même et les danseurs les portaient.

 

Discours: on s’était démené pour qu’elle le fasse, elle a délivré hier soir un message éloquent dans lequel elle a appuyé la communauté gay, en la comparant aux noirs à l’époque des batailles de Luther King. Elle a appelé, en Russie comme ailleurs, à ce que les gays soient traités avec compassion, amour et respect, en ajoutant qu’il était impossible d’utiliser la religion pour victimiser un groupe d’individus.

http://www.youtube.com/watch?v=2FeSMf2N6hU

 

« No Fear », j’avais imprimé hier 330 posters aux couleurs LGBT avec l’inscription No Fear, elle a réagi en les voyant en disant « that’s right, No Fear ! », et est revenue, deux tableaux plus tard, avec l’inscription « No Fear » écrite en majuscule sur son dos, comme elle l’avait fait avec Pussy Riot deux jous plus tôt.

 

Drapeaux gay ! Les danseurs de Madonna ont agité le drapeau gay pendant « Like A Prayer » et une des danseuses avait teinté ses cheveux aux couleurs du Rainbow flag. Madonna s’est emparé d’un poster No Fear pendant cette prestation et l’a agité devant la foule

http://www.youtube.com/watch?v=t14z9BzpOcQ

 

Gay bashings and kisses: Madonna présente à chaque concert une vidéo politique d’interlude avant le dernier tableau sur la chanson « Nobody Knows Me », cette fois ci, toutes les images de fin de la vidéo étaient les images terribles des arrestations de manifestants LGBT en Russie, suivies d’images de baisers gays et lesbien.

 

http://www.youtube.com/watch?v=v3ApCeN7M7c (images en rapport aux LGBT à partir de 1mn30)

 

Emotion: Oui. j’ai pleuré et je n’étais pas seul: un jeune garçon de 14-15 ans arborait fièrement son poster « No Fear » et a éclaté en sanglots quand Madonna a fait son speech, l’émotion était palpable, dans la zone oú j’étais, de nombreux fans s’embrassaient, se tenaient la main ou criaient « No Fear ! No Fear !  No Fear ! ». Madonna elle aussi a laché sa petite larme pendant la chanson suivant le discours: « Masterpiece ». Elle nous a paru sincère, a beaucoup sourit et a même dit au revoir (pour une fois :p ).

 

Organisation des fans: Bon, pour ce qui est de l’entrée dans la salle, ce fut plutot caotique, l’organisation à la russe en sorte. Mais, pour ce qui est de l’organisation des activistes, on pouvait leur faire confiance. Une volontaire à Vykhod a contacté une danseuse de Madonna pour lui faire passer un drapeau gay, car cette dernière n’avait pas pu apporter son propre drapeau car la sécurité le lui aurait confisqué. J’ai d’ailleurs fait profil bas en distribuant mes 330 posters, dont une partie a été confisquée par la sécurité qui a choppé les fans peu prudents. J’ai également dû cacher mon drapeau gay que j’avais orné au marqueur noir d’un magnifique « Gays Save The Queen » sous ma ceinture pour ne pas que les policiers le choppent en me palpant !

 

 

Manifestations annexes: Ridicule, oui je sais (voir articles précédents), Yuri Gavrikov et 3 autres comperes ont tenu un piquet « anti Madonna » pour protester contre le concert, l’activiste aurait préféré qu’elle le boycotte plutot qu’elle fasse un discours. Un meeting d’orthodoxes ont également brûlé un poster de Madonna (ouh le blasphème !), prétextant que celle ci prodiguera le péché et qu’il ne faut surtout pas (au grand Dieu) l’écouter.

 

Un Concert Splendide, Une expérience Unique et aussi une chance de cocu (j’étais loin de la scène jusqu’à ce que le manager de Madonna, attiré par la vue de mon drapeau gay, vienne me voir, apprenne que je bosse pour une asso gay et nous donne deux bracelets pour être dans la zone VIP, ce qui m’a permis de dicerner les petites rides de la Madone avec un perspective de moins de 50 cm ! Et occasionnellemt, qu’elle me tende son micro pour que je chante « Open Your Heart »).

 

Un grand moment d’émotion pour des milliers de gays, de lesbiennes et de trans (dont certaines magnifiques déguisées en Madonna !) qui n’ont jamais, de leur vie, vécu un tel moment de soutien public !

 

Non classé | 08.08.2012 - 13 h 38 | 6 COMMENTAIRES
Boycott de Madonna en Russie: les conflits entre Assos Gays se révèlent.

Les jeunes gays se suicident, l’homophobie règne au travail, les couples homos n’ont aucune reconnaissance, les violences homophobes sont en recrudescence, les lois homophobes poussent comme des champignons à travers le pays et les assos gays russes, au lieu de s’unir autour d’un même combat trouvent toujours le moyen de s’engouffrer dans des désaccords et polémiques futiles !

 

Le conflit du jour: le boycott du concert de Madonna. Yuri Gavrikov, à la tête de l’association « Egalité » va mener un piquet devant la salle de concert demain à 18h30 contre Madonna. La raison ? Celle ci a refusé de boycotter son concert comme le lui avaient demandé plusieurs associations LGBTs telles que Gay Russia et « Egalité » à la suite de la passation de la loi homophobe en Mars.

 

J’avais déjà exprimé mon opinion sur le boycott dans cet article:

http://hidden.yagg.com/2012/07/24/madonna-a-saint-petersbourg-boycott-or-not-boycott/

 

Un discours de Madonna attendu.  Alors que Madonna vient d’apporter son soutien au groupe pussy Riot lors de son concert de Moscou hier soir ( http://hidden.yagg.com/2012/08/08/madonna-les-gays-les-pussy-riots-les-strips-et-les-cagoules/ ) ce qui a généré de nombreux articles en ligne aujourd’hui, et qu’elle a aussi promis de prononcer un discours en faveur des gays à St Pétersbourg au risque de se faire arrêter, ce qui génèrerait encore d’autres articles et une visibilité à l’international, Gavrikov a quand même tenu à organiser une manif anti-Madonna avant son concert de demain.

 

Je sais, je fais fi de l’objectivité, cet article est un COUP DE GUEULE.

 

Parce que, quand même, faut pas déconner ! Ça fait deux mois qu’on travaille avec Vykhod et AllOut pour contacter le management de Madonna, organiser l’impression de posters à distribuer, faire un communiqué de presse qui sera envoyé en direct à l’AFP, Reuters, London Press Media et j’en passe et des plus prestigieuses pour qu’au final, un groupuscule de 3-4 personnes (comme me l’indique Gavrikov dans un texto reçu aujourd’hui) pousse leur gueulante à coup de « Madonna hates the gays » et qui se terminera de toutes façons par un camion de police qui va tous les embarquer.

 

Parce que bon, en soit, c’est pas très grave, c’est même plutôt drôle que des manifestants gays fasse un piquet contre Madonna car celle ci serait « contre » les gays. Et qu’en plus de ça, ils fassent leurs piquet à côté de celui des ultra-orthodoxes, qui eux, manifestent aussi contre Madonna, mais cette fois pour « violation aux bonnes moeurs ».

On aura donc 3 manifs: les orthodoxes qui sont contre Madonna et contre les gays qu’ils soient pour ou contre Madonna, les gays qui sont pour Madonna et contre les gays qui sont contre Madonna et les gays qui sont contre Madonna et contre les gays qui sont pour Madonna. Vous savez comment j’appelle ça ? Un Grand Cirque !

 

Parce que les journalistes qui vont voir ça, ils vont dire quoi ? « le mouvement gay russe divisé et en confrontation ». A t-on vraiment besoin de ça ? Même le très charismatique Nicolaï Alekseev ne sera pas présent au piquet anti Madonna de Gavrikov… aurait-il enfin compris qu’un boycott était voué à l’échec ? Gavrikov, dans le texto qu’il m’a envoyé me dit « il y aura très peu de personnes, juste des gens d' »Égalité »  » et d’ajouter dans une lassitude à peine cachée par l’ironie « tous les autres croient que Madonna va changer l’histoire et se battre pour eux ».  Je n’ai pas osé lui répondre (parce que je suis pas sensé lui dire que je bosse pour Vykhod, puisque je lui ai dit que j’étais journaliste et donc, pas sensé non plus lui dire mes opinions) que: Non Madonna ne fera sans doute rien pour les gays, à part attirer les médias autour d’un sujet dont personne ne parle.

 

Et tout le monde se tape dessus. Les orthodoxes tapent sur les gays, le gouvernement tape sur les gays, les nationalistes tapent sur les gays, la justice tape sur les gays, l’opinion publique tape sur les gays… manquait plus que les gays se tapent dessus entre eux. C’est ce qu’il se passe lorsqu’un mouvement devient politisé et organisé dans ses propres institutions. Comme quoi, la politique pourrit tout, même les causes les plus nobles !

Non classé | 08.08.2012 - 10 h 08 | 3 COMMENTAIRES
Madonna, les gays, les Pussy Riots, les strips et les cagoules.

Elle l’a fait ! Madonna s’est exprimée dans un discours long de plus de 6 minutes sur la liberté d’expression, la démocratie et les trois « dissidentes » russes, Nadejda, Ekaterina et Maria de Pussy Riot, jugées pour outrage à l’église orthodoxe et au gouvernement de Poutine.

Faut dire que « l’émeute des chattes » ça plait ptet pas forcément aux oligarches patriotico-patriarchalo-orthodoxes russes. Madonna s’est donc insurgée à sa manière pendant son show contre ce procés stalinien.

 

Le speech:

http://www.youtube.com/watch?v=-lXtE6DR6g4

 

Elle a ensuite, lors d’un strip tease encagoulé, rendu hommage aux trois féministes:

 

 

 

Elle a d’ailleurs glissé un petit mot pour les gays dans son discours de Moscou. On espère donc bien qu’elle récidivera demain à Saint Pétersbourg pour s’insurger de la même manière contre la loi homophobe de la ville des Tsars.

 

De notre côté, le plan d’action se met en marche: Communiqué de presse, bracelets, drapeaux, slogans… la communauté devrait être au rendez vous pour faire du concert de Madonna le plus grand événement gay de l’année !

 

Le soir du concert, AllOut.org va lancer un communiqué de presse à partir du discours et de la photo que je leur enverrai, v u que je serai sur place AU PREMIER RANG (j’ai déjà prévu tente, sac de couchage, paquets de chips et patience… sous la pluie :p )

Avec Vykhod, nous allons imprimer et distribuer aux fans une centaine de posters comme celui ci:

 

Et d’après ce que m’a confié la danseuse française de Madonna, les danseurs et Madonna elle même arboreront fièrement des bracelets aux couleurs du Rainbow Flag pendant la chanson « Like A Prayer » ( vous savez ? le Jésus noir, les croix qui brûlent… de quoi ravir Vytali Milonov et l’orthodoxie russe ! )

 

On est donc plein d’espoirs ici à Saint Pet ! Et on espère que son discours demain sera au moins aussi bien que celui pour les Pussy Riot. Il faut dire qu’il s’agit du même combat: liberté d’expression et d’amour universel.

Non classé | 24.07.2012 - 12 h 30 | 10 COMMENTAIRES
Madonna à Saint Pétersbourg: Boycott or not boycott ?

Une question divise énormément les associations LGBTs en Russie: L’appel au boycott de la ville de Saint Pétersbourg pour faire reculer le gouverneur Georgy Polvatchenko sur la loi homophobe passée en Mars est-il une solution ?

C’est ce que pense Gay Russia, le réseau LGBT de Moscou dirigé par Nikolaï Alekseev, rejoint par Yuri Gavrikov, à la tête de l’organisation « Égalité » de Saint Pétersbourg, et dont nous attendons encore de connaître l’issu du procès qui pourrait le condamner pour avoir fait de la « propagande gay » le 7 Juillet dernier.

Je n’ai personnellement pas d’avis tranché sur une décision de boycott, à part la suivante: je suis quasiment certain que cela ne marcherait pas. Le boycott a marché à l’époque de Gandhi, mais ce n’est pas sûr qu’il soit efficace dans un monde globalisé. Ensuite, un pays retranché sur ses valeurs est un pays qui reste conservateur, comme c’est le cas en Russie, qui aurait bien besoin d’ouverture. Je serais plus en faveur de sanctions économiques… mais là encore, cela relève de l’utopie, on peine déjà assez pour soumettre des pays très doctatoriaux à l’embargo, pas sûr que les investisseurs occidentaux soient sensibles aux droits LGBTs.

 

Mais revenons-en au boycott. Nikolaï Alekseev a appellé les artistes internationaux à refuser de performer à  Saint Pétersbourg. Cet appel était adressé notamment aux Red Hot Chili Peppers qui ont fait un concert le week end dernier et à … Madonna.

Je ne peux pas faire preuve d’objectivité à ce sujet, mais après tout, c’est un blog, donc c’est mon droit de subjectivité qui s’exprime :p Donc voilà… je suis fan de Madge depuis que j’ai 9 ans (vous vous rappellez de « Music, makes the people come together… YEAH ! » bref voilà, ça m’a hyptonisé quand c’est sorti) et je ne peux pas me résoudre à vouloir la boycotter… c’est plus fort que moi.

De manière plus argumentée, parce que faut quand même pas déconner, je trouve que boycotter le concert de Madonna est à la fois inutile et préjudiciable pour la communauté gay. Je m’explique: les gays ici n’ont aucune reconnaissance, pas de gay pride, pas de loi anti homophobie, aucun moyen public d’expression…

Un concert de Madonna est un événement rare lors duquel les gens sont « libres d’être ce qu’ils sont » (et oui, c’est pas Gaga qui a clamé « Express Yourself » la première). Madonna a, tout au long de sa carrière, exprimé ses opinions gay friendly et a permis a beaucoup d’entre nous (dont moi) de s’assumer. C’est vrai, la première fois que j’ai vu le clip de Justify My Love, j’ai enfin compris à quoi servait mon système endocrinien, quand j’ai vu Madonna, lascive, s’épendre sur le corps magnifique de Tony Ward (Wikipedia: Tony Ward). Et jamais une chanson ne m’a permis d’assumer ma follattitude comme l’a pu faire « Vogue »… Strike A Pose… BREF !

 

Clip – Justify My Love

 

Alors je me mets à la place de tous ces Saint Pétersbourgeois qui ont eu eux aussi la bave aux lèvres en regardant la Madone entourée des cowboys de Don’t Tell Me (et qui ont, peut être, dans un élan de créativité Madonnienne tenté d’imiter la chorégraphie du clip dans leur chambre à 11 ans… hmm… FAIL ) Qui ont eu leur première érection en écoutant Erotica, qui ont roulé leur première pelle quand, dès qu’a jailli « Hung Up » des baffles, ils sont allé chopper le beau gosse ténébreux adossé au mur au fond du dancefloor. Qui ont fait leur coming out après avoir écouté « Papa Don’t Preach » en espérant que ça allait se terminer comme dans le clip. Qui ont écouté « Crazy For You » et « Beautiful Stranger » quand ils ont rencontré leur premier amour et qui ont , deux semaines plus tard, noyé leur premier chagrin en passant « Gone » en boucle. Et tous ceux qui ne peuvent pas s’empêcher d’inclure « Deeper and Deeper » dans leur Sex Play List…

Boycotter Madonna serait un affront fait aux fans et aux gays, qui en plus d’avoir subi une loi à la con, devraient subir l’annulation du concert de leur Madone sans qui ils ne seraient pas exactement les mêmes. Et ,bien qu’elle prenne un plaisir pervers à leur lancer des doigts d’honneur (ce qui les (nous) excite plus qu’autre chose), elle leur apporte courage, bonheur et confiance en soi.

Madonna pense à ses fans, voyez ? Bon d’accord… la SEULE et UNIQUE raison pour laquelle Madonna ne boycottera pas son concert c’est qu’elle va se foutre 5 millions de dollars dans la poche à la sortie du show… kaching !
MAIS, cela ne change en rien ce qui a été plus haut !

Honnêtement, Madonna ne va JAMAIS boycotter son concert, même si c’est pour la bonne cause, elle est pas née de la dernière pluie la Ma(mie)donna. Mais, derrière son âme froide de carriériste acharnée, Madonna a (on l’espère) un coeur. Et vu que la quasi-entièreté de son entourage est gay, de son premier prof de danse et meilleur ami, qui l’a convaincu de faire carrière en 1976 et qui est mort du SIDA 10 ans plus tard (ce qui lui a valu un hommage dans cette chanson en 1992: In This Live – Live accompagnée d’un éloquent message sur la prévention contre le SIDA lors du Girlie Show Tour), à Jean Paul Gaultier en passant par son frère qui a été son metteur en scène et chorégraphe ou ses millions de fans, Madonna n’est pas insensible à l’homophobie: Forbidden Love

Du coup, on espère bien qu’elle va faire un discours « pro-gay » pendant son concert, elle l’a même promis sur facebook en Mars. Mais, pour s’assurer qu’elle marquera bien les esprits, Polina Savtchenko (de Vykhod), a contacté le management d’une des artistes les plus inaccessibles au monde pour chercher désespéremment une réponse de la Madone: va-t’elle oui ou non prononcer un discours fort lors de son concert ?

C’est là que le jeune renard fourbe que je suis intervient, dans ma courte carrière de bloggueur opportuniste, j’ai été ammené à interviewer une danseuse de Madonna (Émilie Capel), j’ai donc son facebook et son skype, je sais ce que vous vous dîtes… je suis à UNE PERSONNE de Madonna… OMG !!!! Du coup, j’ai pris soin de calmer mes ardeurs de fan et de ne pas la harceler pour la garder parmis mes contacts skype, et vu qu’elle est également danseuse pour cette tournée, je me suis dit que l’on pourrait en tirer partie, je vous avais dit que j’étais fourbe. Du coup, je lui envois un looong message expliquant les tenants et les aboutissants de cette iognoble loi, en insistant bien sur l’émotion (j’étudie pas le management des personnes pour rien) pour que la jolie et talentueuse danseuse qu’est Emilie Capel réagisse positivement à ce message et qu’elle en avertisse Madonna. On laisse mijoter deux semaines (surtout ne pas harceler) et hop ! Deux semaines plus tard, je reçois un message d’Émilie Capel qui me confirme que Madonna a été mise au courant… du coup, on espère vraiment que Madonna sera à la hauteur des (de mes) espérances.

C’est là que ça devient intéressant: Vitali Milonov, le fort charmant député orthodoxe à l’origine de la loi homophobe de Saint Pétersbourg a déclaré qu’il irait au concert de Madonna et qu’il « serait prêt à endurer deux heures de show » pour vérifier qu’elle ne ferait rien qui irait à l’encontre de la loi. Cela signifie que: si Madonna fait son speech, et si elle suit mes recommandations transmises à Émilie Capel et qu’elle crie « Poshiol ti Vitali Milonov » (ce qui signifie « Va te faire foutre Vitali Milonov) en plein show, ça va avoir une putain de répercussion médiatique… hahahahahaha (vous avez vu ? j’aime voir ma vie comme dans un film).

 

En même temps, Madonna étant Madonna, on peut très bien espérer un fuck you bien placé et un discours bien provocateur pour être sûre de faire la une du journal local le lendemain… bah oui, Madonna ne fait rien qui ne redore pas un peu son image. Du coup, si tout se passe comme prévu (un film, je vous disais, je suis dans un film) et que Madonna reçoit une amende pour avoir fait de la « propagande gay » pendant son show, le scandale est garantit et la couverture médiatique qui en découle ne peut être que bénéfique, surement plus qu’un boycott qu’on oublierait en deux jour.

Bref, la machine de la destinée est en marche (!) , si en plus de ça, Madonna pouvait placer un message en faveur des dissidentes russes, les « Pussy Riots » pour peser un peu sur le procés indigne qui les attend, ce serait également très bien reçu: http://yagg.com/2012/07/24/pussy-riot-les-audiences-preliminaires-ont-commence/

Ceci dit, si Madonna ne fait rien ce soir là, si elle ne prononce pas un seul mot d’encouragement en faveur des gays, je serai très TRÈS déçu ! Tellement décu que je vendrai la totalité de ma collection de capotes à son éfigie et que  je me reconvertirai en fan illuminati de Gaga .. (non j’déconne).

En tous cas, pour m’assurer de sa bonne foi, je serai à son concert le 9 aout, au premier rang, avec une pancarte « gays count on you » au cas ou sa vieille mémoire de « Granny I Would Fuck » fléchirait. Il y aura une vidéo du speech à l’appui que Yagg aura bien évidemment le privilège de recevoir en exclu 😉

Mon billet pour la fosse… si vous regardez bien, vous verrez que le concert est interdit aux moins de 18 ans… vous avez dit bizarre ?

Non classé | 10.07.2012 - 13 h 03 | 1 COMMENTAIRES
Compte rendu de la Gay Pride 2012 de Saint Pétersbourg.

Le Samedi 7 juillet 2012, a eu lieu la troisième Gay Pride semi officielle de Saint Pétersbourg. C’est Yuri Gavrikov, à la tête de l’organisation « égalité »  qui a entreprit de lancer ce mouvement, il y a environ deux semaines. L’association Vykhod, pour laquelle je travaille a été claire, elle ne participe à aucun mouvement qui n’ait pas reçu de permission préalable et qui n’est pas protégée par la Police. Nicolaï Alekseev, représentant de « Gay Russia » a lui apporté son soutien et devait être présent lors de l’événement. C’est là qu’il y a un os: la mairie refuse deux jours avant de donner son aval, apprenant que le rassemblement est une « Gay Pride ». Gavrikov réunit partenaires et journalistes le vendredi, et décide à la surprise générale de faire la Gay Pride à l’endroit oú ils avaient préalablement eu l’autorisation: un parc éloigné  du centre et très peu fréquenté.

 

Conséquence ? Tout le monde a lâché Gavrikov. Vykhod pour la raison évoquée plus haut, et Nicolaï Alekseev parce qu’il n’a pas compris (et moi non plus) pourquoi l’organisation de Gavrikov a tenu à faire la gay pride dans ce parc. Si on suit une certaine logique, quitte à faire une pride sans autorisation, autant la faire devant l’Hermitage, en plein centre ville devant touristes japonais et oligarques de gazprom.

Du coup, ça a été très mal organisé. Il y avait 6 manifestants LGBT dans le parc Polioutrovski, quelques nationalistes (eux aussi apparemment mal organisés, mais on ne va pas s’en plaindre) et beaucoup, beaucoup de policiers et de journalistes (c’est peut être le seul point positif du mouvement: la médiatisation). Le premier mouvement s’est déroulé dans le parc à midi, il a duré deux minutes. Quelques nationalistes ont tenté d’arracher quelques affiches, mais les policiers ont dispersé tout le monde et ont arrêté les deux organisateurs principaux: Gavrikov et son amie Valentina. Il y a donc eu deux arrestations le matin et tout le monde est parti.

 

Ensuite, une poignée de manifestants s’est retrouvée vers 13h30 devant l’administration de la ville: l’administration  « Smolny « . C’est de là que proviennent mes images. Là aussi, peu de manifestants, aucun contre manifestants mais beaucoup de journalistes et de policiers. Les policiers ont laissé les manifestants s’exprimer devant les journalistes avant de contrôller leurs passeports. 4 manifestants un peu plus bruyants que les autres ont été arrêtés (la fille qui se fait arrêter dans ma vidéo demande pourquoi on l’arrête, le policier lui répond qu’elle les empêche de faire leur travail…). J’ai parlé à deux manifestants qui ne se sont pas fait arrêté, la raison ? Ils sont (ou ont dit qu’ils étaient) hétéro (!).

 

Pour ceux qui voudraient revoir ces images délectables, voici la vidéo que j’ai prise lors du rassemblement à l’administation Smolny:

(vous noterez les commentaires encore plus délectables d’un usager youtube qui porte avec fierté le nom de « homophobiapride » :S )

Gavrikov est resté en garde à vue tout l’après midi, il a été bien traité puisque sa détention n’a seulement consisté au remplissage de papiers administratif (ils aiment ça, les russes, l’administration). Il est en ce moment en cour pénale pour se faire juger. Son jugement s’appuie sur deux lois: la première contre la  « propagande homosexuelle », à cause de laquelle il devra payer environ 100 euros parce qu’ « il y avait des enfants dans le parc au moment oú la pride a eu lieu ». Personellement, je n’ai vu aucun enfant, passons. La deuxième loi a fait moins de bruit que la première mais contraint d’autant la liberté d’expression puisqu’elle condamne toute assemblée dans la rue non autorisée par la mairie. Cette loi est passée en Mai et rend à présent très difficile tout rassemblement, les réduisant à un certain nombre de personnes, et laissant à la mairie le libre choix du lieu, c’est à dire le plus loin possible de toute zone fréquentée. Gavrikov va donc être rendu coupable d’avoir enfreint ces deux lois.

 

Avant de retrouver Gavrikov a la sortie de son jugement, voici l’interview de ma  « patronne  »  Polina Savtchenko, réalisée la veille de la Gay Pride (en anglais), où elle explique très bien les enjeux et la position de son organisation.
partie 1: http://www.youtube.com/watch?v=LRRiOikP4DM&feature=youtu.be
partie 2: http://www.youtube.com/watch?v=hFc41C4Cm0c&feature=youtu.be

 

Non classé | 07.07.2012 - 13 h 04 | 6 COMMENTAIRES
Gay Pride de Saint Pétersbourg 2012: premières vidéos

Voici à quoi ressemblait, sans surprise, la gay pride d’aujourd’hui. Voici la première vidéo.Les miennes ressemblent plus ou moins à ça et elles arrivent bientôt.

 

Gay Pride SPB 2012

 

[EDIT 18H06]

Voici ma vidéo de la Gay Pride à Saint Pétersbourg. Ce soir j’interviewe Yury Gavrikov qui est encore en garde à vue.

Non classé | 06.07.2012 - 19 h 38 | 2 COMMENTAIRES
Une Gay Pride non officielle et non protégée aura bien lieu demain à Saint Pétersbourg.

La communauté LGBT est en ébulition aujourd’hui à Saint Pétersbourg. Après avoir déclaré que « la Gay Pride aura bien lieu, légale ou non » Yury Gavrikov a tenu à organiser une conférence de presse dans un hotel du centre de Saint Pétersbourg afin d’organiser l’événement de demain. Les différente associations LGBT, notamment moscovites se sont mises d’accord pour organiser la Gay Pride dans le lieu et à l’heure convenue quelqu’en soit le prix. Ils attendent quelques « douzaines de personnes » selon Gvarikov. L’événement n’étant pas autorisé, la police ne sera pas là pour le protéger et les manifestants s’exposent donc à de sérieux risques de violences de la part de groupes nationalistes qui sont malheureusement toujours en première ligne à chaque fois qu’un événement LGBT est organisé en Russie. Nicolaï Alekseev, la figure du militantisme coup-de-poing en Russie sera également présent.

 

L’association Vykhod, qui ne fait pas partie de l’organisation de la Pride a tenu ce soir une réunion avec ses membres afin de mettre en place une stratégie pour protéger les militants et se mettre d’accord avec Gavrikov sur les actions à mener: viser les médias qui peuvent appuyer la cause, contacter les forces de police, organiser « l’après pride »…

 

Nous assistons ici à deux approches à la fois opposées et complémentaires: D’un côté, Gay Russia, organisation moscovite menée par le charismatique Alekseev, qui privilégie les actions plus provocatrices permettant un écho à l’international mais préjudiciable en Russie. La Gay Pride est vue comme une manifestation excentrique et perverse venue d’occident. Et de l’autre le Russian LGBT network dont fait partie Vykhod, qui privilégie des actions plus organisées, mieux protégées mais également moins médiatisées, dans une optique de sensibilisation diffuse de la population. Vykhod ne soutient pas cette gay pride pour plusieurs raisons, la première étant le danger évident auquel s’exposent les militants, la seconde, qui découle de la premiére est une question d’image. Que vont penser les quelques passants qui vont voir un petit groupe (20-30?) de LGBTs qui se font disperser, soit par les groupuscules nationalistes, soit par la police et bien souvent par les deux, en quelques minutes ? Pour l’opinion russe, ces militants ne sont que quelques irréductibles provocateur, et cela n’arrange guère l’image déjà bien terne des LGBTs en Russie.

 

(Polina Savtchenko (au centre) et Nicolaï Alekseev (à gauche) lors d’une réunion générale des associations LGBT Russes tenue l’année dernière à Moscou )

 

Polina Savtchenko a accepté de répondre à quelques unes de mes questions dans une interview vidéo que je posterai ce soir ou demain. Elle explique extraordainrement bien la situation et l’impasse dans laquelle se trouve la communauté LGBT face à cette Gay Pride. Elle explique également l’ampleur des risques que les militants encourent. D’autres critiques ont d’ailleurs fusé lors de la réunion tenue par Vykhod: si la Gay Pride n’a pas d’autorisation officielle, pourquoi s’obstiner à l’organiser dans le lieu initialement prévu: un parc légèrement excentré au lieu de le faire en plein centre, où passent citoyens et touristes et où caméras de surveillance et policiers de garde peuvent intervenir pour protéger, même succintement les militants ?

Quant à moi, je serai présent demain pour filmer la Gay Pride Saint Pétersbourgeoise, j’irai accompagné et ne m’incluerai pas dans le défilé. J’ai la chance de pouvoir courir vite et je vous enverrai une vidéo j’espère pas trop sanglante dans l’après midi. J’écrirai également un nouvel article si je ne me retrouve pas dans un hôpital ou une prison russe :p

Publicité